Appel à contributions / Call for Papers / Llamado a contribución

Vous travaillez sur l’aide internationale au développement ?
Proposez votre article pour le dossier spécial 2020-1 de la revue !

Les défis des acteurs de l’aide internationale : entre adaptation et distinction

Date limite : 27 novembre 2018

Envoyez vos propositions d’articles à :
revdev@univ-paris1.fr
elisabeth.hofmann@u-bordeaux-montaigne.fr
larissa.kojoue@gmail.com
anne.le-naelou@univ-paris1.fr

L’appel complet ici.

You work on International Development Aid?
Submit your article for the 2020-1 special issue of the Journal!

The Challenges Facing Actors in International Development Aid: Between Adaptation and Distinction

Deadline: 27 November 2018

Send your proposals to:
revdev@univ-paris1.fr
elisabeth.hofmann@u-bordeaux-montaigne.fr
larissa.kojoue@gmail.com
anne.le-naelou@univ-paris1.fr

Read the entire call here.

¿Trabaja en ayuda internacional para el desarrollo?
Envíe su artículo para el número especial 2020-1 de la revista!

Los desafíos de los actores de la ayuda internacional para el desarrollo: entre adaptación y distinción”

Fecha límite: 27 de noviembre de 2018

Envíe sus propuestas a:
revdev@univ-paris1.fr
elisabeth.hofmann@u-bordeaux-montaigne.fr
larissa.kojoue@gmail.com
anne.le-naelou@univ-paris1.fr

El llamado completo aquí.

Appel à contributions / Call for Papers

Vous travaillez sur le commerce équitable ?
Proposez votre article pour le dossier spécial 2019-4 de la revue !

Commerce équitable : entre amplification et instrumentalisation ?

Date limite : 2 novembre 2018
Envoyez vos propositions d’articles à :
revdev@univ-paris1.fr
aureliecarimentrand@yahoo.fr

L’appel complet ici.


You work on Fair Trade ?
Submit your article for the 2019-4 special issue of the Journal!

Extending the Field of Fair Trade: is Fair Trade Growing or Becoming Instrumentalized?

Deadline: 2 November 2018
Send your proposals to:
revdev@univ-paris1.fr
aureliecarimentrand@yahoo.fr

Read the entire call here.

Appel à contributions / Call for Papers / Llamado a contribución

Vous travaillez sur le genre en Haïti ?
Proposez votre article pour le dossier spécial 2019-3 de la revue !

Haïti : séisme dans le genre

Date limite : 25 juillet 2018
Envoyez vos propositions d’article à :
revdev@univ-paris1.fr et denyse.cote@uqo.ca

L’appel complet ici

You work on gender in Haiti?
Submit your article for the 2019-3 special issue of the journal!

Haïti : An Eartquake for Gender

Deadline: 25 July 2018
Send your proposals to:
revdev@univ-paris1.fr and denyse.cote@uqo.ca

Read the entire call here

¿Trabaja en el género en Haití?
Envíe su artículo para el número especial 2019-3 de la revista!

Haití : sismo en el género

Fecha límite: 25 de julio de 2018
Envíe sus propuestas a:
revdev@univ-paris1.fr y denyse.cote@uqo.ca

El llamado completo aquí

– CONFÉRENCE-DÉBAT – « COMMUNS ET DÉVELOPPEMENT : IDÉES REÇUES »

Jeudi 17 mai 2018

16h00 – 19h00

Agence française de développement (Paris 12ème)

Cette rencontre confrontera les regards de chercheurs de disciplines diverses afin de s’interroger sur les conditions de l’essor des communs et sur leurs articulations nouvelles avec le monde marchand.

Chercheurs du monde entier ont produit un riche corpus d’études pour caractériser les communs. En dehors du monde universitaire, militants, leaders sociaux et politiques, mouvements sociaux et collectifs se sont emparés des communs, non comme systèmes de gestion de ressources, mais comme projet politique, identité culturelle permettant de réinterpréter des valeurs fondatrices des sociétés contemporaines, tel le rôle de l’État, de la propriété et des formes d’expression de la démocratie. Le langage et les concepts se sont répandus dans des directions très variées et les communs se sont entourés de nombreuses idées fausses.

Dans la continuité de la conférence internationale sur les communs et le développement organisée par l’AFD en décembre 2016, cette rencontre confrontera les regards de chercheurs de disciplines diverses afin de s’interroger sur les conditions de l’essor des communs et sur leurs articulations nouvelles avec le monde marchand. Elle s’appuiera sur de nombreux objets, analysés au prisme des communs, des ressources naturelles au numérique, de la République à la finance.

Animé par Ziad Maalouf, journaliste à RFI

Conférence introduite par :

• Gaël Giraud, économiste, CNRS, économiste en chef de l’AFD
• Pierre Janin, géographe, Institut de recherche pour le développement (IRD), corédacteur en chef de la Revue internationale des études du développement

Avec la participation de :

Entre auto-organisation, droit et État : quelles conditions pour l’essor des communs ?

• Pierre Sauvêtre, sociologue, université Paris Nanterre
• Danièle Bourcier, juriste, CNRS
• Yannick Bosc, historien, université de Rouen

Quelles articulations nouvelles des communs avec le monde marchand ?

• Benjamin Coriat, économiste, université Paris 13
• Cécile Renouard, philosophe et économiste, Centre Sèvres, ESSEC
• Bernard Paranque, économiste, KEDGE Business School

INSCRIPTION GRATUITE MAIS OBLIGATOIRE

– CONFÉRENCE-DÉBAT – « STRATÉGIES INTERNATIONALES DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES »

#232_Évènement Hôtel de Ville 16.02.2018

Marie-Christine Lemardeley, Adjointe à la Maire de Paris chargée de l’enseignement supérieur, de la recherche et de la vie étudiante

et

Anne Le Naëlou, Directrice de l’Institut d’étude du développement économique et social et directrice de publication de la Revue internationale des études du développement,

Vous invitent à une

– CONFÉRENCE-DÉBAT – VENDREDI 16 FÉVRIER 2018 – 16h30 – 19h00

« STRATÉGIES INTERNATIONALES DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES»

HÔTEL DE VILLE – Salon des Arcades – 3 RUE DE LOBAU – PARIS 4ÈME

CONFÉRENCE

En présence des co-responsables du n°232 (2017-4) de la Revue internationale des études du développement:

Bernard Husson, docteur en économie, ancien enseignant au Centre international d’études pour le développement local (CIEDEL),

Sadio Soukouna, docteure en science politique associée à l’UMR Développement et Sociétés, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne – Institut de recherche pour le développement (IRD),

Yves Viltard, chercheur émérite en science politique, associé au Centre européen de sociologie politique (CESP) à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

DÉBAT

Pour faire dialoguer les mondes universitaire, institutionnel et associatif autour de la thématique de l’action internationale des villes et des collectivités, le second temps de la rencontre sera dédié aux interventions des participants.

À l’issue, les échanges se poursuivront autour d’une collation, au Salon des Arcades.

INSCRIPTION OBLIGATOIRE

Pour des raisons de sécurité, une pièce d’identité vous sera demandée à l’entrée. Confirmez votre présence avant le 14 février 2018 :

sr.revdev@univ-paris1.fr / 01 43 94 73 71

COMMANDEZ VOTRE EXEMPLAIRE POUR L’OCCASION ! (20€)

Cliquez ici pour vous inscrire à la liste de diffusion.

Carnet de recherche des publications de l’IEDES.

Abonnez-vous à la revue

 

Conférence-Débat – Amérique latine – 1er décembre 2017

L’Institut d’étude du développement économique et social de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne a le plaisir de vous convier à une :

CONFÉRENCE-DÉBAT
autour du thème
« Reconversions militantes et élites politiques en Amérique Latine »
Vendredi 1er décembre
15h00 – 17h00
Maison de l’Amérique Latine

Cet évènement en trois langues – français, anglais et espagnol – est organisé à l’occasion de la sortie du numéro 230 de la Revue internationale des études du développement et a pour but de faire dialoguer les mondes universitaire, institutionnel, associatif & militant de France et d’Amérique Latine

Alternatives Économiques

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/8/83/Logo_Alternatives_Economiques.gifAlternatives Économiques  présente le n° 229 « L’économie politique de la République islamique d’Iran », coordonné par Mehrdad Vahabi et Thierry Coville, avec un article rédigé par Naïri Nahapétian :

« La dépendance au pétrole reste forte. Le « caractère rentier et clientéliste de l’économie iranienne » rend difficile l’accès à l’emploi des jeunes et des femmes, pourtant très diplômés. La population, dont le taux d’urbanisation est passé de 47 % à plus de 70 % depuis 1976, rappelle Mansoor Moaddel, serait « l’une des moins fondamentalistes » d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Djavad Salehi-Isfahani montre un net recul du taux de pauvreté depuis les années 1980, même si, affirme Mohammad Maljoo, le sort des ouvriers iraniens demeure précaire.

Cyrus Bina analyse, de son côté, la structure de l’industrie pétrolière iranienne, la façon dont elle s’est émancipée des majors internationaux et l’évolution des contrats avec les partenaires étrangers. Thierry Coville revient aussi sur les rivalités économiques entre les gardiens de la révolution, les fondations islamiques et les acteurs privés et publics de l’industrie. Bref, autant d’exemples qui prouvent que la réalité iranienne est plus complexe qu’il n’y paraît. »

 

Conférence 16 mai 2017 – L’économie politique de la République islamique d’Iran

À l’occasion de la parution du premier numéro de la Revue internationale des études du développement, intitulé « L’économie politique de la République islamique d’Iran », et de la collaboration nouvelle entre l’IEDES et les Publications de la Sorbonne, une conférence, animée par Nasser Etemadi (journaliste chez RFI), s’est tenue le 16 mai avec les coordinateurs du numéros, Mehrdad Vahabi (Université Paris 8) & Thierry Coville (Novancia Business School, Iris) et la participation de Marie Ladier Fouladi (Socio-démographe, directrice de recherche au CNRS (EHESS, IIAC/TRAM)).

Nous sommes heureux de partager avec vous la vidéo de cette conférence :

Invitation conférence débat – mardi 16 mai

À l’occasion de la parution du premier numéro de la Revue internationale des études du développement – nommée Revue Tiers Monde depuis 1960, intitulé : « L’économie politique de la République islamique d’Iran » et de la collaboration nouvelle entre l’Institut d’étude du développement économique et sociale (IEDES) et les Publications de la Sorbonne,

Anne Le Naëlou, directrice de l’IEDES et directrice de la publication de la Revue internationale des études du développement, Pierre Singaravélou, directeur des Publications de la Sorbonne,

Sont heureux de vous inviter à une conférence, avec les coordinateurs de la Revue n°229 2017-1,

Mehrdad Vahabi, Université Paris 8 et Thierry Coville, Novancia Business School

et la participation de Marie Ladier Fouladi, Socio-démographe, directrice de recherche au CNRS (EHESS, IIAC/TRAM).

À trois jours des élections présidentielles iraniennes, cette conférence, ouverte à la presse et animée par Nasser Etemadi, journaliste à Radio France internationale, spécialisé sur les questions de développement socio-économique, illustrera les relations complexes entre islam politique et développement économique en Iran.

Nous vous attendons nombreux !

MARDI 16 MAI 2017 de 18:00 à 20:00 – UNIVERSITÉ PARIS 1 PANTHÉON-SORBONNE – SALLE 1 – Galerie Soufflot – 14 RUE CUJAS – PARIS 5ÈME – (RER LUXEMBOURG – MÉTRO CLUNY-LA SORBONNE)

En raison d’un nombre limité de places, et pour des raisons de sécurité, une liste des participants sera remise en amont à Paris1 Panthéon-Sorbonne. Nous vous remercions de votre compréhension.

RSVP avant le 9 mai 2017 : Courriel : revdev@univ-paris1.fr 

Tél. : +33 1 43 94 72 02

RETROUVEZ L’INVITATION EN CLIQUANT ICI

États prédateurs et développement économique

Le 26 janvier 2017, Mehrdad Vahabi, coordinateur du prochain numéro de la Revue Tiers Monde / Revue internationale des études du développement (n°229 – 1/2017) sur l‘Économie politique de la République islamique d’Iran, a présenté son ouvrage « The Political Economy of Predation: Manhunting and the Economics of Escape » (Cambridge University Press, 2016) à l’Agence française du développement (AFD).

Dans son ouvrage, Mehrdad Vahabi développe une théorie positive de l’État prédateur selon laquelle l’espace étatique n’est pas déterminé par la distinction entre biens publics et privés, mais entre les actifs captifs et fugitifs.

L’exposé porte sur les États prédateurs et leurs aspects différenciés sur le développement économique. Pour illustrer ses propos, l’auteur prend pour exemple le cas de l’économie politique de l’Iran sur deux périodes différentes : celle de 1962 à 1971, sous le Shah, dite de la « Révolution blanche », puis celle de 2005 à 2013, sous Mahmoud Ahmadinejad.