La gestion institutionnelle des inondations du 1er septembre 2009 au Burkina Faso

par Abdoulaye Ouedraogo et Félix Alexandre Sanfo

Cet article est le résultat d’une étude du dispositif institutionnel de gestion des catastrophes au Burkina Faso. Il examine le fonctionnement de ce dispositif qui comprend des institutions permanentes et des institutions à caractère provisoire, mises en place de manière ad hoc par les autorités après la survenue des inondations du 1er septembre 2009 à Ouagadougou. La recherche a été menée à partir d’une enquête qualitative de terrain auprès de personnes ressources choisies au sein des institutions actives dans le champ de l’humanitaire au Burkina Faso. L’analyse montre que les différentes institutions en charge de la gestion des catastrophes sont engagées dans des relations de collaboration et de compétition et que leurs logiques peuvent parfois être éloignées des préoccupations censées alléger les souffrances et restaurer la dignité des populations victimes de catastrophes.

Consulter la monographie


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.