Présentation

La Revue de l’IEDES change de nom en 2017 et devient la Revue Internationale des Études du Développement !

 

Ligne éditoriale

La Revue Tiers Monde / Revue internationale des études du développement est une revue pluridisciplinaire éditée en France accueillant les débats sur le développement. Publication scientifique, elle présente des travaux originaux – en français, en anglais et en espagnol – s’inscrivant dans l’état de l’art des sujets traités et fondés sur des terrains, des données ou des archives explicites, répondant à des questions de recherche. Les discussions théoriques approfondies y ont également leur place.

L’ancrage

La Revue Tiers Monde fut créée à l’initiative d’universitaires engagés qui analysaient les trajectoires des pays nouvellement indépendants dans une géopolitique « située » . Si le XXIe siècle a renouvelé les problématiques du développement, la revue reste fidèle à une attention particulière portée aux diversités des rapports de force entre acteurs, aux logiques, aux intérêts et aux pratiques différenciées parfois concurrentielles et ce sont aujourd’hui les transformations du monde qu’elle s’emploie à explorer et à comprendre en convoquant l’ensemble des sciences humaines.

Les publics

La revue s’adresse à un large public : aux chercheurs et aux étudiants ainsi qu’aux praticiens et aux décideurs. Le caractère scientifique mais accessible et la variété des sujets traités visent également à assurer le pont entre la recherche et un public plus large pour intéresser l’ensemble de son lectorat aux grandes évolutions et questions qui touchent le Sud, et le monde plus largement, à partir d’analyses rigoureuses.

Les approches

Les approches proposées peuvent être aussi bien pointues et circonscrites – dans le temps et l’espace – que globales et prospectives des dynamiques économiques, sociales, et politiques et à l’œuvre sur une diversité de terrains et de contextes de tous continents. Y est tout particulièrement invitée une pensée de la complexité des processus de changement économique, sociopolitique et culturel induits par la mondialisation et/ou par des processus endogènes sur les sociétés et les territoires locaux. Il est important d’intégrer des problématiques transnationales, d’internationalisation entre les Suds et les Nords et les Suds entre eux, si cela est pertinent.

La méthodologie

La dimension critique et notamment une réflexion distanciée du « développement » sont encouragées. Appréhender la complexité des processus placés sous ce terme implique de prendre à la fois en considération la pluralité des déterminants, l’hétérogénéité des contextes et la diversité des acteurs. De ce fait, les recherches publiées sont, de manière non exclusive, qualitatives et/ou quantitatives ; elles abordent différentes échelles spatiales et temporelles d’analyse et couvrent plusieurs aires géographiques

La variété de thèmes, de perspectives disciplinaires et d’aires géographiques permet à des positionnements théoriques contrastés de cohabiter dans la revue. Le but est de stimuler le croisement d’idées, de suggérer des pistes pour les futures recherches et d’alimenter les débats sur les changements économiques, les pratiques politiques et l’action sociale.

Les procédures

L’évaluation en double aveugle des articles par des spécialistes assure la qualité scientifique des textes proposés sans préjuger de l’approche. Les responsables des dossiers thématiques assurent à la fois la cohérence des dossiers et la pluralité de points de vue, dans la mesure du possible. Les rédacteurs assurent la tenue des débats par la variété des sujets et des perceptions.

La Revue Tiers Monde / Revue internationale des études du développement vise ainsi à être un lieu d’échanges de référence, puisant dans les travaux classiques et avançant vers des thématiques novatrices. Elle attend des propositions de chercheurs confirmés, de jeunes chercheurs et de tout/e autre contributeur/trice qui présenterait des recherches dans le domaine.

Informations

Créée en 1960 par Henri Laugier, de l’Institut d’étude du développement économique et social, la Revue rejoint les Publications de la Sorbonne en janvier 2017.

Soutien : La Revue Tiers Monde est soutenue par l’Institut national des sciences humaines et sociales du CNRS.

Indexation : Current contents (ISI) – Scopus – Ingenta – JournalSeek – Cultures, langues, textes (CNRS) – FRANCIS (INIST)

Classement : la Revue Tiers Monde est classée « C » par l’HCERES dans le domaine économie.

Rédaction
  • Directrice de la publication : Anne Le NAËLOU
Rédacteurs en chefs
  • Tania ANGELOFF, Sociologie – Université Paris 1 / Développement et sociétés
  • Roser CUSSÓ, Sociologie – Université Paris 1 / Développement et sociétés
  • Pierre JANIN, Géographie – Institut de recherche pour le développement / Développement et sociétés
Comité éditorial
  • Tania ANGELOFF *, Sociologie – Université Paris 1 / Développement et sociétés
  • Isabelle ATTANÉ, Démographie – Institut national d’études démographiques / Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine
  • Amina BÉCHEUR *, Gestion – Université Paris-Est / Institut de recherche en gestion
  • Sarah BEN NÉFISSA *, Science politique – Institut de recherche pour le développement / Développement et sociétés
  • Natacha BORGEAUD-GARCIANDÍA *, Sociologie – Consejo nacional de investigaciones científicas y técnicas
  • Sylvie CAPITANT, Sociologie – Université Paris 1 / Développement et sociétés
  • Élisabeth CUNIN, Anthropologie – Institut de recherche pour le développement / Unité de recherche migrations et sociétés
  • Roser CUSSÓ *, Sociologie – Université Paris 1 / Développement et sociétés
  • Tarik DAHOU, Anthropologie – Institut de recherche pour le développement / Patrimoine locaux et gouvernance
  • Marie-Ève DESROSIERS – Science politique – Université d’Ottawa / École de développement international et mondialisation
  • Hamath DIA, Sociologie – Université de Ziguinchor / Centre d’étude et recherche travail, organisation, pouvoir
  • Anne DOQUET, Anthropologie – Institut de recherche pour le développement / Institut des mondes africains
  • Daouda GARY-TOUNKARA, Histoire – Centre national de la recherche scientifique / Les Afriques dans le monde
  • Gaëlle GILLOT, Géographie – Université Paris 1 / Développement et sociétés
  • Tourya GUAAYBESS, Science politique – Université de Lorraine / Centre de recherches sur les médiations
  • André GUICHAOUA *, Sociologie – Université Paris 1 / Développement et sociétés
  • Pierre JANIN *, Géographie – Institut de recherche pour le développement / Développement et sociétés
  • Ringaile KUOKSTYTE, Science politique – UNESCO
  • Anne LE NAËLOU *, Sociologie – Université Paris 1 / Développement et sociétés
  • Kamala MARIUS, Géographie – Université de Bordeaux / Les Afriques dans le monde
  • François PACQUEMENT *, Professionnel du développement (histoire) – Agence française de développement
  • Marc PONCELET, Sociologie – Université de Liège / Pôle SuD
  • Mireille RAZAFINDRAKOTO, Économie – Institut de recherche pour le développement / Développement, institutions et mondialisation
  • Pascal REVAULT, Professionnel du développement (santé) – Comité médical pour les exilés
  • Sadio SOUKOUNA, Sociologie politique – IMAF
  • Xiaojing TANG, Sociologie – Université de Huashida / Marché du travail et genre
  • Jean-François TRANI, Économie / Démographie – Washington University in Saint-Louis/Brown School
  • Marie VANNETZEL, Science politique – Centre national de la recherche scientifique / Centre universitaire de recherches administratives et politiques de Picardie

Les membres du comité éditorial marqués * constituent le comité de rédaction.

Comité scientifique
  • Bertrand BADIE
  • Dora BARRANCOS
  • Hakim BEN HAMMOUDA
  • Pierre BERTHAUD
  • Sophie BESSIS
  • Michel CARTON
  • Georges CORM
  • Georges COURADE
  • Gordon CUMMING
  • François GÈZE
  • Sofia GRUSKIN
  • Lora IANNOTI
  • Jean-François KOBIANÉ
  • Rubén M. LO VUOLO
  • Jean-Luc MAURER
  • Radhia NASRAOUI
  • Marc RAFFINOT
  • Aida ROBBANA
  • Chérif Salif SY
  • Christine VERSCHUUR
  • Chen YINGFANG
Audit de la Revue Tiers Monde

Cet audit externe, rendu public le 29 janvier 2015, a été conduit, à la demande du Conseil d’administration de l’IEDES et avec le soutien de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, par quatre personnalités reconnues choisies collectivement :

  • Sophie Bessis, agrégée d’histoire et ancienne rédactrice en chef de l’hebdomadaire Jeune Afrique, elle est actuellement directrice de recherches à l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris) de Paris et secrétaire générale adjointe de la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH) ;
  • Michel Carton, docteur en sciences de l’éducation, ancien vice-directeur de l’Institut de hautes études internationales et du développement (IHEID), il est actuellement directeur exécutif du Network for International Policies and Cooperation (Norrag) ;
  • Georges Courade, géographe, directeur honoraire de recherches de l’Institut de recherche pour le développement (IRD) et vice-président de la Cade (Coordination pour l’Afrique de demain), il a dirigé la revue Politique africaine de 1996 à 2000 ;
  • Marc Raffinot, économiste, maître de conférence à Paris Dauphine et expert en macroéconomie du développement, membre du comité de rédaction d’Afrique contemporaine.