La famille ouagalaise. La fonction reproductive et les arrangements résidentiels par Daniel Delaunay et Florence Boyer

L’état et l’évolution récente de la famille à Ouagadougou sont examinés dans le contexte de la transition démographique et d’une immigration de peuplement urbain. La temporalité du cycle domestique est privilégiée pour comprendre ce qui distingue la nuptialité des hommes et des femmes, le calendrier de l’acquisition de l’autonomie des jeunes, l’économie familiale des charges de la dépendance et la complexification de l’unité familiale. L’analyse distingue les fonctions reproductives et résidentielles, insistant sur les inégalités intrafamiliales selon l’âge, le sexe et le statut, mais aussi la tendance à l’homogamie ; préfigurant la société urbaine de demain.

Consulter la monographie

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *